Pages

Russel - p*tain 2 ans !

MAI 2014 - MAI 2016

Russel a 2 ans depuis sa sortie. Bon en fait, je n'ai pas de date précise en tête, impossible d'en caler une avec les aléas de l'édition, mais on ne va pas chipoter. 
Pour résumer rapidement, en gros, j'avais bouclé la BD en mars, les contretemps de BAT et d'imprimerie, quelques rajouts/rectifs à faire, j'ai reçu mes premiers exemplaires en mai, ma librairie a reçu exceptionnellement quelques exemplaires en avance pour "Polar A La Plage" et ensuite la BD n'est sortie officiellement qu'à diverses dates dans les magasins en juin... Le 6, le 12, le 21, etc
C'est comme pour mon contrat d'édition, reçu fin octobre 2013, signé et bouclé fin novembre, mais accord tacite depuis fin août et à la réception du contrat final, j'avais en fait déjà noirci 15 pages de la BD !! Russel, ça n'a jamais été un parcours de tout repos, ni un modèle d'organisation :D

Bref, ceci dit, j'ai choisi mai, car c'est ce mois-là que j'avais reçu mes cartons pour les précommandes à dédicacer !
Il m'en reste d'ailleurs un, rempli de dédicaces estampillées "mai 2014" et renfloué de quelques exemplaires scellés et encore "vierges".

Pour ceux qui ont loupé le train en marche, malheureusement en automne dernier, la Maison d'Editions qui hébergeait Russel a fermé ses portes. Dans ce carton, restent les seuls survivants de mes délires Bmoviques 80' en BD. Toujours disponibles à la vente pour les intéressés !!

Donc si vous voulez vous procurer ce qui ne sera bientôt plus qu'un "mythe", n'hésitez pas à me contacter !
(j'ignore si ça fonctionne toujours de commander via le blog officiel, sinon sur Amazon ils en ont encore quelques uns, mais d'occaz et à double voire triple prix)


L'avantage aussi de passer par moi directement, c'est qu'il me reste des badges de Russel, Clétus et Sherlane. Un de chaque offert avec chaque album ! Oui ça fait 3 donc !!

J'en profite pour remercier tous ceux qui ont soutenu mon projet (j'hésite toujours à mettre rêve parce que ça fait couillon), qui sont venus me voir en dédicace, avec qui j'ai pu papoter Bmovie pendant quelques heures. De beaux souvenirs qui sont pour moi la meilleure récompense. 
Merci à tous les copains qui ont acheté leur exemplaire. Car mine de rien, ça fait chaud au coeur et je ne vous parle pas du nombre de personnes qui s'attendaient à ce que je le leur file gratis... Sachant que Russel, c'est déjà à la base une micro édition, 8 mois de taf acharné sans salaire, un pourcentage ridicule sur les ventes et que je n'avais pour ma part que 10 exemplaires persos dans ma besace (tu fais le tour de la famille et des amis proches déjà t'en as plus que 3 !). Alors oui je serais pétée de thunes, j'en aurais filé à tout le monde, même aux inconnus dans la rue ! Mais bon, la triste réalité de l'édition indépendante ne permet pas d'être utopique...

Un grand merci à tous ceux qui ont accueilli Russel dans leur foyer. Merci d'avoir partagé ses chasses aux monstres, ses multiples références aux nanars des années 80 (je tape large, ça va des années 50 à 2000, mais majoritairement 80 tout de même) merci d'avoir replongé en enfance avec moi. Une enfance pleine de monstres en latex baveux, de scream queens et de scénarios obscures (...qu'on n'est même pas capable de résumer le film quand on sort des salles obscures!!).
Merci d'avoir rendu la "bite-garou" mythique ! Je ne sais pas pourquoi cette fichue page 18 est toujours celle sur laquelle on tombe en ouvrant le bouquin en festival....!! 
Merci à m'sieur Hérenguel d'avoir dit que Russel était le successeur de Krän. Une petite phrase, beaucoup d'émotion pour moi. J'aurais voulu en être digne et lui montrer que Russel pouvait roxxer du poney sur plusieurs tomes, mais bon, c'est ainsi que voulez-vous. Un grand merci à ce grand monsieur de la BD pour son soutien envers une minuscule gribouilleuse.

Russel ressuscitera peut-être dans quelques années, qui sait. Quand j'aurai de nouveau le temps de dessiner, l'envie aussi. Quand on tombe de cheval, on a plutôt envie de l'envoyer paître dans un champ de mine que de remonter dessus aussi sec. L'état de santé général de la BD ne favorisant pas la motivation non plus.
L'avenir le dira, quoi qu'il en soit, il sera sûrement différent graphiquement, mais toujours aussi bas de plafond et bourrin et avec un humour toujours aussi gras et débile, et ça, je vous le promets !