Pages

Journal de bord - Scarecrow Avril 2016

Avancée du Scarecrow et de son PumpkinField (ouais, en anglais parce que j'ai pris l'habitude sur twitter, essayant d'être d'avantage bilingue concernant le boulot, pour mes followers anglosaxons, même si, en fait, une fois sur deux j'oublie...)



Montage en cours. En mode finalisation, ou plutôt fignolage. L'étape qui, après la peinture, nécessite un temps monstrueusement exagéré. Entre les différents séchages de colle, parfois une demie journée d'attente avant de pouvoir retoucher un endroit, bien posé en équilibre, zone de quarantaine, interdit de respirer à côté. En gros quoi. Un peu frustrant car ça place toujours dans un état contradictoire. L'excitation de "terminer" une figurine, d'apporter les dernières touches et en parallèle : le temps d'attente, c'est fini, ha non presque, encore attendre 3h avant de poser un dernier détail... l'impression d'être coincé dans les transports quand on sort crevé du taf/rentre d'un voyage fatigant et qu'on sait qu'une fois arrivé on va se prendre une bonne douche/apéro/resto/larvage dans le canapé. La délivrance est proche... maiiiiis non pas encore !


Socle simplement peint :



Etape déjà assez longue : sous-couche, couches plus claires à la suite (enfin du "plus clair au plus foncé" ou du "plus foncé au plus clair", y a pas de technique universelle, ça dépend toujours du sujet, du rendu final que l'on veut et de la méthode de peinture) Pour le socle j'ai fait une sous-couche brune, puis ensuite avec le vert, allant du plus foncé au plus clair. En revanche pour les citrouilles, j'ai fait une base claire, orange, puis j'ai obscurci au fur et à mesure les interstices avec de l'encre (peinture gamme Citadel shade).

L'épouvantail :



Parallèlement monsieur-gueule-en-toile-de-jute est juste peint aussi. Couleurs basiques. Pantalon sombre, chemise un peu style "bleu de travail". J'avais pensé faire une chemise style bûcheron, mais finalement ça allait trop assombrir l'ensemble, je voulais que le torse soit plus "clair". Vu que le reste est assez sombre, il fallait que l'épouvantail se détache un chouia. J'espère que je ne vais pas regretter ce choix.
Quelques bouts de corde pour le cou et le haut de la tête. De la ficelle de cuisine (en rade de corde, on fait avec ce qu'on a sous la main) pour les yeux. Alternance de bouts tels quels (ficelle 3 brins) puis entre deux quelques bouts à 1 brin pour l'impression d'effilochage et casser le "tout pareil". Ficelle et corde vieillies et fatiguées avec de la peinture terre d'ombre très délayée.
Idem pour le raphia, la couleur naturelle faisant trop propre, il fallait la malmener un peu. 
J'use et j'abuse du côté "sale et vieilli", mais je trouve que c'est ce qui insuffle un peu d'âme à une création. Quand c'est tout lisse et tout propre, tout parfait, ça manque de vie. Ce n'est que mon point de vue !
Temps de séchage et de pose également très longs à ce moment-là. La peinture étant très délayée, le temps que l'humidité s'évapore complètement...


Temps d'attente encore donc... le moment parfait pour fabriquer une petite pancarte !


Morceau de bois qui provenait d'une vieille boite et bâton de glace pour le pied (de ceux qui s'achètent en magasin de loisirs). Un coup de Dremel et ensuite l'inscription au graveur sur bois (un vieux machin à 20euros avec 3 pauvres embouts différents mais il marche très bien et m'a toujours bien dépanné, bien suffisant pour mon usage perso en tout cas) 
Vieillissement du bois avec un peu de peinture délayée, quelques touches de peinture verte également, puis un peu de flocage pour une impression "bouffé par la nature".

En attendant, le socle commence à se remplumer un peu. 
Séance flocage et pose de mousse :


Oui c'est toujours un chouia salissant et bordélique. Mais tellement marrant !
Evidemment, après, quand on se mouche, on retrouve des petits poils verts dans son kleenex, hein, mais bon.


Chacun sa croix !
Le pieu de bois auquel sera raccroché mon épouvantail.
Là également, un temps de séchage à rendre dingue. Une vieille colle à bois que je traine depuis 15ans (Sader) super efficace mais temps de séchage : une demie journée.... -.-'
Par contre elle est bien plus efficace que ma colle super vinylique achetée un bras dans un magasin de loisir et qui finalement colle mon fion (sur-l'Orge !)
Morceaux de noisetier chipés chez les beaux-parents à la campagne. L'avantage du noisetier : très dur, donc solide et surtout très droit (généralement utilisé pour faire des tuteurs)
Reste encore à ajouter la corde (à droite de la photo) mais la délier d'abord pour la rendre plus fine et en avoir davantage. Surtout que c'est le dernier morceau qu'il me reste, donc faut qu'il serve pour tous les points d'attache !
Ensuite vieillir pour une impression "bouffé par la nature" à grands renforts de flocage.

Pendant ce temps, monsieur-gueule-en-toile-de-jute avance un peu :

Pour la première pose de paille, j'avais utilisé ma colle vinylique, mais finalement, vu la meilleure tenue, je suis passée à la colle à bois. De toute façon, même combat là-encore : temps de séchage hypeeeeeer long pour ces deux colles.
Paille posée de façon anarchique niveau longueur, je retaillerai une fois sec, notamment sur le torse, trop long là. Plein de petits spots où faire sortir des minis brins, mais pour cela, il faudra que le reste soit posé et taillé. Donc encore deux jours de pose de raphia si je compte le temps de séchage....


Pumpkin Field :


Voilà, le socle est presque achevé. Mousse, flocage brins verts, quelques lianes en dessous (fils de cuivre verts, enrobés de colle et trempés dans le flocage)
Reste le petit machin gris au milieu, l'endroit où la croix de bois sera fixée. Quand la croix sera elle-même terminée. Fixation prévue à la milliput, pour que ce soit suffisamment costaud pour maintenir l'épouvantail. Ensuite mousse et flocage pour masquer la milliput.
Bref, avec les temps de séchage de tout cela, le scarecrow dans son pumpkin field devrait être terminé en fin de semaine, si tout se déroule comme prévu.


J'avoue, je n'avais pas réalisé que le stade fignolage serait si long. Vu que chaque figurine prévue va nécessiter le même genre d'habillage (soit du flocage, soit du cuivre, du métal, du verre, etc), si j'arrive à tout terminer pour le mois de juillet, je serai contente !! 
Sans compter que j'ai diverses commandes à boucler en parallèle, je viens de terminer un faire-part de mariage avec 4 pages de dessins, divers petits dessins à droite à gauche (pour le HAC notamment) et autres travaux, et j'ai une commande de tableau qui se profile également. 
Bref, comme monsieur-gueule-en-toile-de-jute, on n'est pas sorti des ronces !