Pages

Deadly Premonition - Test GSS

Nouveau petit test écrit et dessiné de ma pomme chez Game Side Story, LE site des jeux indé ! (cliquez sur le nom pour accéder au site)


Attention ceci s'adresse à ceux qui l'ont fait :

J'ai adoré DP autant qu'il m'a proprement gonflé. Je dois avouer que le scénario est quand-même bien pensé, plus subtil sur bien des points qu'il n'y parait au début. Le coup/métaphore de la chambre blanche, la dualité York/Zack, l'histoire du père, les secrets de la ville, le truc des militaires et des graines... tout ça c'est bigrement bien amené, entremêlé dans l'histoire narrée, les morceaux du puzzle s'articulent bien pour se mettre en place au fur et à mesure. Même quand on croit avoir deviné, il y a quand-même derrière une petite subtilité en plus qu'ils nous balancent. Puis y a des passages vraiment pas mal, le tueur à l'imper, gros coup de flippe à la Clock Tower ! Puis quand on l'incarne à un moment : grisant !! Et la photo lors de l'épilogue, avec un gros plan sur le visage de Zack, qui semble (tout comme le joueur) se dire : "merde si j'avais vu ça à mon arrivée !!"
Rien que pour tout ça, t'as envie de crier mais put@#%$ ce jeu est génial !!
Mais à côté de ça, il y a tellement de choses qui m'ont exaspérée... Les monstres, sérieux, faites-leur fermer leur mouille !!! Irritant, insupportable. Et j'avoue qu'il y a deux ou trois trucs qui m'ont choquée, qui m'ont fait m'exclamer devant ma tv : non mais là c'est juste n'importe quoi ! Déjà le boss George... Ce jeu partait tellement bien... Une intrigue très serial-killer au début, flirtant de plus en plus avec une ambiance à la Xfiles par la suite... Qu'est-ce que c'est dommage de nous avoir collé d'un coup un Super Sayan !! Non mais sérieusement. Hulk avec les cheveux de blancs dressés sur la tête. Je ne m'en remets toujours pas. Ce boss à lui tout seul m'a littéralement gâché le jeu...
Puis alors, les chiens géants qui tombent sur la route... Non mais ho... 
Alors d'accord, je vois la métaphore, le rapport avec Kaysen, le côté fantasmagorie qui prend vie. Mais là, quoi... En plus, ça fait vraiment pour le coup bas-rouge de Resident Evil ! Bon ok, ce jeu regorge d'idées piquées à droite et à gauche (le monde parallèle quand il pleut, merci Silent Hill) mais quand-même ! Encore, avec l'histoire du gaz et de la chambre blanche, ça restait crédible les espèces de fantômes-zombies et tout. Mais les clebs... 
Puis Kaysen, le pompon ! La première partie du boss d'accord, mais la seconde à la tour... Godzilla quoi ! Non là franchement ça m'a dégoûtée qu'ils viennent gâcher ce superbe scénario avec des trouvailles aussi barrées et japanisantes.
Ce jeu est tellement bon sur bien des points, mais tout est contrebalancé à chaque fois par des petites choses irritantes ou des idées mal pensées (enfin question de goût peut-être puisque là je pense aux boss). C'est vraiment, vraiment dommage car avec un peu plus de soin, ce jeu aurait été juste sublime, sans aucun doute !