The Nightcomers

Diorama Penny Dreadful saison 2 épisode 3
Sculpey Medium Blend, peinture acrylique, flocage herbe, mousse et sable.

Alors oui, j'ai choisi le parti pris de ne pas faire du 100% réaliste mais plutôt de faire un rendu visuel "cool". L'arbre devrait être nu et décharné, le sol poussiéreux, quasi sans herbe. Mais j'avais surtout envie de m'amuser avec du flocage, donc bon.






LH infested with monsters

Giant Pelagic Gorilla attacks St Joseph

Super Sculpey Firm. Peinture acrylique. Mousse, flocage, sable coloré.










Jerry Dandrige

Le vrai, hein, celui de Tom Holland.
Vieux bout de pâte recyclé en buste rapidement modelé. Je l'avais laissé de côté pendant quelques mois, je me suis décidée à le peindre (rapidement aussi)
Sculpey Medium Blend. Peinture acrylique



Black Butler

Figurine commandée, style manga.

Personnellement je suis d'inspiration comics, élevée aux Strange des Editions Lug dans les années 80. Bifurquant sur USA magazine par la suite et définitivement adepte des comics US horrifiques des années 50 à maintenant. Bernie my luv.
Bien sûr, j'ai connu une bifurcation manga à l'époque d'Akira, Evangelion, Le Tombeau des Lucioles et Ghost in The Shell, comme beaucoup de ma tranche d'âge, mais ça m'a très vite passé et en vieillissant, j'avoue être de moins en moins en phase avec cet univers, ces traits, ces codes.
Cependant, j'aime prendre des commandes qui n'ont rien à voir avec mon propre univers, histoire de me sortir de ma zone de confort et me permettant de voir "si j'y arrive" (enfin, une sortie, mais pas trop loin ni trop souvent non plus, sinon on s'égare et à devenir un "simple" pizzaïolo du modelage, les gens ont tendance à vite oublier que vous avez un univers bien à vous, qui répond à un besoin d'exprimer des émotions propres... ça c'était pour la minute existentielle.)

Super Sculpey Medium Blend.
Milliput pour la fixation.
Peinture acrylique.
Fil de cuivre.
Fil de coton "araignée"
Morceau de chaîne.

La commanditaire ayant des problèmes de santé, il n'y a aucun vernis ni peinture pouvant produire des vapeurs/odeurs gênantes ou "nocives" (à moindre échelle, hein).










Obsolescence programmée

Fans de Bmovie, amoureux des monstres, adeptes vénérant Carpenter, c'est non sans une légère émotion que je vous annonce que Russel, c'est fini.



Mon éditeur actuel arrête son activité dans le monde de l'édition.
En substance, là concrètement, à cette minute, ça ne change absolument rien pour Russel en fait, hein. Ce que ça change, c'est qu'il n'y aura plus de nouveau projet, plus de réédition.
Donc, en ce qui concerne Russel uniquement : pas de tome 2. M'enfin, soyons réalistes, il n'était pas vraiment prévu à la base, et en plus, vu les ventes, il n'était définitivement pas raisonnable d'y songer.
Et donc pas de réédition non plus. J'avoue qu'en pensant à ce seul détail, c'est tout de même un mini déchirement. Car d'un point de vue très matériel ça veut dire que Russel, sous cette forme, sa forme première, tel qu'il a été créé et pensé, sous cette édition, sous cette couverture, bref tel qu'il a été imaginé et pondu dans la sueur, la douleur et les larmes, n'existe plus. Seuls subsistent les exemplaires déjà imprimés. Si dans 3 ou 10 ans, un lecteur décidait de vouloir lire cette BD, elle serait/sera donc juste impossible à trouver. (à moins de choper un exemplaire déjà tiré, j'entends)
Et c'est ce tout petit détail qui est à lui-seul assez plombant en fait, sale petite bestiole pessimiste qui grignote un peu le cerveau.



Bon alors par contre, le côté bien cool du truc, c'est que Russel va entrer dans la légende, faisant de l'album une relique, un vestige des temps oubliés, obsolète ouvrage cartonné. Un peu comme quand tu cherches un vieux USA magazine sur le net et que t'arrives pas à choper le numéro que tu veux. Que tu cherches le putain de Mad Movies qui parlait de The Thing et que tu tombes toujours sur celui de Blair Witch. Que tu cherches désespérément la série Monsters en zone 2 et qu'elle n'existe qu'en Zone 1... Taiiiiin pourquoi elle n'existe pas en zone2?!!! Russel tombera au rang (fort prestigieux au demeurant) de mystérieux McGuffin dans une quelconque conversation Bmovique. Bah en le prenant comme cela, c'est un joli épilogue en fait.



Bon sinon, détail qu'il est important de préciser : la maison d'édition continuera d'honorer les ventes des exemplaires déjà tirés et disponibles sur la boutique officielle. là : http://russel-bd.blogspot.fr/search/label/Boutique
Donc c'est le moment où jamais de vous procurer votre exemplaire, pour pouvoir dire fièrement dans quelques décennies quand au ciné ils programmeront la rétrospective Paranormal Activity 25 nuit torride à Knokke-le-Zoute : "moi je l'avais à l'époque, bande de nases!"
Sur amazon, en librairie, dans les supermarchés, sur le net en général, n'hésitez pas à choper votre exemplaire s'il y en a et aidez Russel à devenir ce mythe !!



Récupérant bientôt les droits, puisque n'ayant plus de logis, Russel réapparaîtra peut-être un jour sous une autre forme, dans une autre dimension. Tel un Victor Crowley exhumant sa fraîche odeur de bayou, au moment où on s'y attend le moins. La scream queen qui beugle en moins, c'est pas franchement le genre de Sherlane. A la limite Clétus, ouais. Rien n'est impossible, même si je suis plutôt dans l'état émotionnel d'une descente plutôt que dans la phase papier sorti, prêt à rouler. Quand on a de grands rêves (trop grands?) on a toujours des bleus au cul. Donc to be continued, mais bien plus tard, quoi.

Un dernier mot pour remercier tout le monde. Je ne ferai pas la liste, suffit que j'oublie quelqu'un et ça va gueuler... puis nombreux sont ceux qui ont supporté Russel. Pour cela merci !
Merci à ceux qui ont acheté leur exemplaire, à ceux qui savent ce que signifie "éditeur indépendant"et qui n'attendaient pas que je leur offre un album, qui savaient que j'avais un très petit stock pour moi et qu'une fois distribué à la famille et amis proches chaque exemplaire était de ma poche, à tous ceux qui ont fait de la pub sur leur site, blog, dans les journaux, les magazines, à ceux qui sont venus me voir en festivals, à ceux qui m'ont invitée et aidé à promouvoir ma BD, à ceux qui ont eu la curiosité de s'intéresser à la genèse de ce projet, à ceux qui ont pris des statuettes Russel et des petits porte-clefs,, à ceux avec qui j'ai taillé des bavettes sur tout et n'importe quoi et principalement sur les Bmovies, à tous ceux qui m'ont rassurée sur le fait de ne pas être seule à aimer les nanars déjantés des 80', à ceux qui ont simplement été là lorsqu'il le fallait. (ouais ça c'est la petite phrase mesquine pour faire culpabiliser au passage :D )
Merci aux lecteurs d'avoir rendu  la bite-garou mythique. La fameuse page 18, hein.
Merci à mon éditeur qui m'a permis de vivre ce rêve, même s'il y avait une date de péremption sur le quatrième de couverture. Une très belle aventure.

Là-haut, là où c'est beau comme dirait un autre personnage à l'obsolescence programmée aussi... dédicace à mon compagnon, et les supporters du HAC comprendront !



Et pour finir, évidemment, passant aussi à l'état de relique, il reste des statuettes Russel. Si un gentil collectionneur veut leur trouver un nouveau foyer, tarifs négociables.... Hum, qui dit relique, on va partir sur une base de 3000 euros ? Non j'déconne. Mais bon, un petit mail si intéressé, comme d'hab. (ouais je sais, ça fait des années que je dois faire une boutique Etsy, faut vraiment que je m'y colle, ce serait plus rapide)

MERCI et comme dirait ce bon vieux Jack, le chèque est dans la boîte !!